4.2. Dans le Haut-Anjou au pays de mon enfance

Afficher l'image d'origine

L’Anjou est le pays de mon enfance. Qu’ajouter d’autre ? Rien ou si peu comme des souvenirs que l’on brûle le soir dans la cheminée pendant les automnes interminables où passent les oiseaux migrateurs au-dessus de la Loire en longs cortèges au crépuscule.

L’adieu aux paysans du Haut-Anjou

Jours de fanfare en Haut-Anjou

Toute la beauté du monde dans le Haut-Anjou

Afficher l'image d'origine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s