La légende dorée

 

La légende dorée est le dernier des seize livres de Roman d’Espoir. Il est aussi le dernier des quatre livres numérotés qui portent un titre, en dehors du champ des douze livres comportant dans le titre une couleur tel qu’I Rouge, E Blanc…

Ce livre est constitué de 28 chapitres, soit autant que le nombre de dominos du jeu du même nom. La structure du livre se fonde sur l’effet domino qui correspond à la chute séquentielle des dominos lorsqu’il sont placés en file indienne à proximité, le premier domino tombé entraînant la chute des autres, un par un. Cet effet domino a donné lieu à un développement inattendu en géopolitique avec la théorie des dominos développée par les Américains pour justifier leurs interventions militaires en Asie, dans les années cinquante et soixante, en vue d’empêcher le basculement dans le communisme des Etats d’Asie, sans pour autant réussir : leur engagement militaire, au prix de lourdes pertes, n’a fait que retardé le basculement du Vietnam, du Laos et du Cambodge, ce dernier pays tombant au pouvoir monstrueux des Khmers rouges de Pol Pot.

Pour revenir à la Légende dorée, les 28 chapitres sont structurés en 168 articles qui correspondent au total des points inscrits sur les 28 figurines. Primitivement, il était envisagé que ce livre s’appelle La visite des souvenirs, un titre emprunté à l’œuvre de Rimbaud, dans « Illuminations, Jeunesse I Dimanche » : les calculs de côté, l’inévitable descente du ciel et la visite des souvenirs et la séance des rythmes occupent la demeure, la tête et le monde de l’esprit. Auparavant, j’avais déjà envisagé de l’appeler l’Insurrection des souvenirs. Mais ces titres ne correspondaient pas au projet littéraire qui ne constitue pas à proprement parlé un travail de mémorialiste, même si au bout du compte le résultat n’est peut-être pas forcément très éloigné dans la mesure où les mécanismes de la mémoire sont toujours terriblement approximatifs  et subjectifs.

La légende dorée, ouvrage de Jacques de Voragine publié par les Editions Diane de Selliers http://www.editionsdianedeselliers.com/nos-livres-d-art-petite-collection

C’est pourquoi il est apparu préférable de faire référence à la Légende dorée, un livre écrit en latin par Jacques de Voragine, l’archevêque de Gênes, au milieu du XIIIème siècle, et qui raconte la vie des martyrs et Saints chrétiens ainsi que l’histoire des principales dates de l’année liturgique. Ce livre d’édification comporte aussi des scènes de la vie de Jésus et de Marie. Premier ouvrage imprimé en langue française en 1476, son influence fut considérable pour propager le christianisme au Moyen-âge, notamment dans le domaine des arts. on ne compte plus les peintres et les scuplteurs de bas-reliefs qui ont puisé dans la Légende dorée, à l’instar des créateurs de la tapisserie des scènes de la Vie de la vierge à la cathédrale de Strasbourg.

C’est donc à la manière de la Légende dorée que se termine Roman d’Espoir, avec l’entrée de l’auteur virtuel dans  le roman pour en éclairer directement certains aspects, sans pour autant en dévoiler tous les secrets : les ombres demeurent en dehors lorsqu’elles n’ont aucune raison d’y figurer, puisque, de toute façon,l’œuvre se suffit à elle-même. Le récit de la Légende dorée est une sorte de roman mémorial. Ce qui n’empêche pas de trouver au fil des pages la sincérité et la vérité, celle-ci ne pouvant résulter que de la recherche de l’embellissement  et non de l’avilissement. On ne pénètre dans le bain de jouvence que par la porte de la Beauté, qui seule permet d’accéder à l’immortalité, ou au moins de rajeunir.

La fontaine de jouvence par Lucas Cranach l’ancien, 1546, Gemäldegalerie, Berlin

Tapisserie des Scènes de la vie de la Vierge, cathédrale de Strasbourg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s