Gotlib et la coccinelle du Haut-Magombo

Lob de la Jungle by Gotlib

Gotlib nous a quittés. C’est une drôle d’idée d’éprouver ce besoin de disparaître un jour ou l’autre. Tout le monde s’y efforce avec acharnement ; mais tous n’y arrivent pas, certains dessinateurs par exemple. Leurs oeuvres peuvent leur survivre même lorsqu’ils ont renoncé depuis longtemps à publier. C’est le cas de Gotlib qui n’a pas attendu de prendre la tangente pour garder ses distances avec le Grand cirque. Dans de précédentes chroniques, nous avons fait appel à plusieurs de ces personnages irrésistibles pour illustrer l’absurdité de notre monde, avec une prédilection certaine pour la coccinelle et Newton, l’intelligence au service de la dérision et vice-versa, réciproquement et inversement.

https://i2.wp.com/www.prise2tete.fr/upload/NickoGecko-cocci.jpg

Dans l’oeuvre de Gotlib comme dans la vie, Il n’y a pas que la Coccinelle et Newton, ces deux représentations déraisonnables de la logique par l’absurde et de la raison par inadvertance.

FAN DE GOTLIB

Il y a aussi des scouts, des gais lurons et des super héros. Gotlib savait qu’en chaque enfant, adolescent ou homme somnole la trinité du coeur, de l’esprit et du corps, appelée à soutenir un long apprentissage permanent pour faire et défaire les noeuds de la vie dans la jovialité, de préférence.Résultat de recherche d'images pour "hamster jovial"

Les dessins de Gotlib sont l’incarnation authentique de la possibilité de rire de tout, qui est une vertu essentielle pour les hommes et pour la démocratie, surtout par temps sinistre où des imposteurs cherchent à dicter leur loi assassine. A la différence de nombreux auteurs et dessinateurs dont la provocation n’est que pitrerie, Gotlib possédait en effet, un droit absolu à rire de tout pour des motifs méconnus puisés dans son enfance, comme il le rappela pudiquement à l’occasion d’une exposition que le musée d’art et d’histoire du judaïsme lui consacra en 2014 : Je suis avant tout athée mais, d’un autre côté, je suis juif et si je ne l’étais pas, je serais athée également. Tout ça est bien compliqué. Disons que je suis obligé de tenir compte de cette appartenance à la judéité dans la mesure où cela a été la dégringolade du côté de ma famille pendant la guerre. Cela dit, je n’ai jamais claironné que j’étais juif. Mais je ne l’ai jamais caché non plus.

La Cene - Gotlib

Rire de tout est le propre de l’homme : comme dirait Léonard, euh pardon Marcel, pour une bonne ou mauvaise blague, inutile de faire toute une scène.

Côté dégringolade, pour reprendre son nom d’état-civil et oublier un instant son pseudonyme, Marcel Gottlieb n’en ignorait rien, lui dont les parents juifs hongrois avaient émigré en France.  Son père fut arrêté par la police française en 1942. Après un passage par le camp de transit Drancy, il fut déporté par les nazis vers le camp de concentration de Blechhammer en Haute-Silésie, avant d’en être évacué en 1945 lors de la marche de la mort dont il survécut pour perdre tout espoir à Buchenwald où il sera assassiné le 10 février 1945. Le petit Marcel, alors âgé de huit ans, doit à des agriculteurs qui le cachèrent et à des gendarmes français qui prévinrent sa mère de son arrestation à survenir le lendemain, le fait d’être resté en vie, cultivant après-guerre dans un orphelinat cet esprit de dérision élevé à du grand art, une enfance qu’il racontera dans un livre intitulé sobrement : J’existe, je me suis rencontré.

Gotlieb

C’est pour cette raison parmi mille autres que nous avons une tendresse toute particulière pour ce petit Marcel devenu Gotlib, le super héros de tous les dessinateurs humoristiques de la deuxième moitié du Vingtième siècle.

storybild

On ne compte plus les femmes et hommes politiques français qui se prennent pour Superdupont, le super héros que le monde entier nous envie

Ce que la vie lui a pris, il nous l’a redonné au centuple, en nous condamnant à d’immenses éclats de rire destinés à faire taire le vacarme et les tumultes du temps. Tout le talent de Gotlib est de nous faire croire que le monde est absurde alors qu’en vérité, il suffit de l’affronter avec amour pour transformer ses insupportables atrocités en beauté, toute cette beauté du monde dont les dessins de Gotlib en sont le témoignage à chaque case des Dingodossiers, de la Rubrique-à-brac ou des aventures de Gai-Luron.

GaiLuron-ded7a

Gotlib, plus que tout autre, savait que la vie ne tient qu’à un fil et qu’à y regarder de près, les plus grandes certitudes sont toujours dangereuses, y compris en géométrie et en informatique  où les dépassements d’entier peuvent causer des catastrophes comme la destruction de la fusée Ariane V en juin 1966, lors de son vol inaugural.

FAN DE GOTLIB

Même le théorème de l’hypoténuse dit de Pythagore, observé à la loupe, ne résiste pas au regard sourcilleux de l’enquêteur surtout lorsqu’il s’agit de cette coccinelle pragmatique et réfléchie aussi immortelle que le commissaire Bougret et l’inspecteur Charolles, ce qui n’est pas rien pour un insecte ayant une durée de vie de moins de trois ans, sauf dans la région du Haut-Magombo où sa présence est attestée depuis des temps immémoriaux comme en témoignent des dessins bien connus  d’un illustre explorateur aujourd’hui disparu.

La coccinelle sur la couverture de Rubrique-à-Brac, l'intégrale

Mais à qui donc appartient ce pied ?

2 réflexions sur “Gotlib et la coccinelle du Haut-Magombo

  1. Dominic Pukallus 5 décembre 2016 / 19 h 15 min

    Navrant que juste après avoir suivi votre beau blog, l’ayant trouvé à la recherche du temps Gotlib perdu, il doive nous quitter. Australien de naissance et de profonde souche que je suis, il a été une influence initiale profonde sur la façon de voir et de rire sur les absurdités de ce monde du jeune paumé que je fus. Vale Marcel, un jour je pourrai me payer toutes tes oeuvres.

    J'aime

    • L'auteur virtuel 5 décembre 2016 / 20 h 16 min

      Gotlib a consacré une rubrique sur un animal bien connu de votre sympathique pays quand il ne joue pas au rugby face à la France vous trouverez dans Google images quelques dessins en cherchant Gotlib + kangourou

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s