Le Folliculaire enchanteur

life is a state of mind.

Amie lectrice, ami lecteur,

Cervières.com a la fierté de vous annoncer le recrutement d’un Grand reporter qui, chaque semaine, vous apportera un éclairage particulier sur des enjeux de la plus haute importance. Souhaitant recruter des journalistes pour des enquêtes de terrain approfondies, les hautes autorités de la rédaction du site ont en effet décidé de faire appel à un folliculaire d’exception, un bobardier illustre, plumitif de la virgule, nous voulons nommer l’inspecteur Oray, pour qui vont désormais sonner plus fort les divines trompettes de la renommée chères à Georges Brassens :

Je vivais à l’écart de la place publique,
Serein, contemplatif, ténébreux, bucolique…
Refusant d’acquitter la rançon de la gloir’,
Sur mon brin de laurier je dormais comme un loir.
Les gens de bon conseil ont su me fair’ comprendre
Qu’à l’homme de la ru’ j’avais des compt’s à rendre
Et que, sous peine de choir dans un oubli complet,
J’ devais mettre au grand jour tous mes petits secrets. …

Il n’est hélas pas possible, pour des motifs de bonnes moeurs, de publier la suite de ce texte, à l’exception de ces deux vers qui nous rappellent ce mot oublié, folliculaire :

Pour exciter le peuple et les folliculaires,
Qui’est-c’ qui veut me prêter sa croupe populaire…

 Selon le dictionnaire Larousse, le folliculaire serait un mauvais journaliste. c’est injuste. Le Centre national de ressources textuelles et lexicales (CNRTL) qui met en ligne de nombreux dictionnaires  de la langue française, donne les informations suivantes sur ce terme :

Vieilli, péjoratif. Journaliste sans talent et sans scrupules. Les écrivassiers, les vils folliculaires que poursuit le présent projet de loi ne se découragèrent point (Chateaubr., De lib. presse,1822-28, p. 168). Tous les journaux, c’est des menteries. Oui, des menteries! hurla-t-il dans son fausset le plus aigu, et les journalistes sont des brigands, des folliculaires (Murger, Scènes vie boh.,1851, p. 35). Vaugoubert n’a pas eu à faire face seulement aux intrigues de couloirs mais aux injures de folliculaires à gages qui plus tard, lâches comme l’est tout journaliste stipendié, ont été des premiers à demander l’aman, mais qui en attendant n’ont pas reculé à faire état, contre notre représentant, des ineptes accusations de gens sans aveu (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 461.)

Prononciation: [fɔlikylε:ʀ]. Cf. follicule1. Étymologie et Histoire 1759 (Voltaire, Candide, 21 ds Littré). Dérivé de follicule ; suffixe -aire.
Statistiques − Folliculaire. Fréquence littéraire : 37
Le titre mal mené de cet article qui en devient malmené, pourrait amener un lecteur peu familier de la langue française à un misérable confusionnisme entre un folliculaire et le funiculaire qui mène joyeusement au sommet de stations alpestres, comme, par exemple, sur la Butte Montmartre à Paris.

Funiculaire sous la neige   

C’est que le folliculaire a presque disparu du paysage de la langue française ! Et pourtant, ce mot était en bonne compagnie, avec Voltaire, Chateaubriand ou Proust en parrains éloquents. Cette disparition est d’ailleurs curieuse, car les journaleux, les barbouilleurs et écrivassiers ne manquent pas de nos jours, même s’ils sont tous devenus blogueurs ! Je déblogue, c’est une blague. Il ne faudrait pas que je perde mon public tout de même.

Le funiculaire lui-aussi fait partie de ces mots ayant une expérience plusieurs fois séculaire, puisque dès 1515, année marignanesque, un funiculaire pittoresque, qui n’est pas un chemin de fer à crémaillère, aurait desservi la forteresse d’Hohensalzburg qui, comme son nom l’indique, est la haute forteresse de Salzbourg en Autriche.

The Hohensalzburg Castle, Salzburg - Austria This place is so amazing!   Amazing view of theHistoric city of Salzburg with Festung Hohensalzburg in Winter, Salzburger Land, Austria | 30+ Truly Charming Places To See in Austria

Revenons à notre folliculaire enchanteur. Avant de lui confier deux enquêtes particulièrement ardues, nous avons souhaité faire plus ample connaissance avec lui, pour que vous puissiez découvrir l’étendue de son savoir, sa formation, ses compétences, ses méthodes de travail. Véritable paparazzi  du papelard, vous le découvrirez prochainement dans un entretien conduit par notre journaliste pipolesque, Zonbi, dont le papier s’intitule Being there, qui comme son titre l’indique, est la devise d’un écrivaillon de haut talent.

Paparazzi @ Vanity Fair party  By Terry Richardson

Paparazzi @ Vanity Fair party, de Terry Richardson

Avant de conclure, saluons un site ami méconnu, illustre défenseur de la langue française, que nous vous invitons à consulter pour votre curiosité ou vos besoins professionnels. Il s’agit de celui du CNRTL qui associe le CNRS et l’ATILF, acronymes audacieux qui encombrent nos poubelles neuroniques. Le français est notre patrimoine à tous, une langue universelle, riche d’un long passé littéraire notamment, et fort d’un avenir prometteur, audacieux et partagé. Longue vie à la langue française ! http://www.cnrtl.fr/

Et puis, pour ceux qui aiment le français dans une version plus goulue et gouleyante, voici un lien vers la chanson de Georges Brassens, les Trompettes de la renommée.  C’est une chanson qui aurait été écrite en 1962 pour signifier à son producteur son peu de goût pour la vie publique et l’intérêt qu’il attache à protéger sa vie privée.

<b>Antoine Coysevox</b> : <b>Pégase</b> : <b>La Renommée</b> : <b>Louis Dieudonné Louis XIV (le Roi Soleil)</b> : <b>Louis Dieudonné Louis XIV (le Roi Soleil)</b> : La Renommée montée sur Pégase

La renommée du Roi, sculpture réalisée par Antoine Coysevox en 1701-1702, sur commande du roi Louis Dieudonné Louis XIV de deux groupes équestres  représentant Mercure et la Renommée. Les sculptures ont été réalisées dans un bloc monolithique en marbre de Carrare. La Renommée sonne la trompette de la Vérité, un rameau d’olivier dans la main gauche et la tête ceinte de lauriers. Installés au bassin de l’Abreuvoir,au parc de Marly, les groupes ont été  ont été placés en 1719 à l’entrée occidentale du jardin des Tuileries, où ils ont été remplacés par des moulages en 1986, pour intégrer le département des sculptures du musée du Louvre.

Brassens n’avait pas tort. Protéger sa vie personnelle est plus que jamais d’actualité. Car c’est fou comme les gens sont curieux d’autrui tout en manquant d’esprit de curiosité.  Faut dire que consulter au scalpel un dictionnaire est bien plus rasant que trois barbus barbouzes, encore que par les temps qui tourbillonnent, ce sont plutôt d’autres barbus qui embourbent et arasent.

Les barbouzes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.