La descente des fleuves impassibles

Amie lectrice, ami lecteur,

Voici une nouvelle rubrique destinée à faire connaître l’auteur virtuel, sa vie passionnante, son travail impressionnant et son œuvre édifiante tandis qu’à l’heure même où il réalise son premier autoportrait, la chaîne musicale M6, donne par pure obstination du hasard, à 1H04 du matin ce vendredi 27 février 2015, Knockin on heaven’s door interprété par Bob Dylan, l’une des chansons préférée de votre humble serviteur. Autant dire que l’imagination prend le pouvoir et que vous êtes libre de conclure que l’auteur virtuel ne dort pas, un peu comme l’Empire britannique sur lequel longtemps jamais le soleil ne se couchât.

C’est pas faux. L’auteur virtuel a une préférence pour la gymnastique rythmique transcendantale, ce qui lui permet de longuement réfléchir à l’organisation des prochaines parutions, dans un ordre protocolaire immuable. L’improvisation n’est pas le fort de l’auteur virtuel. L’ordonnancement des travaux lui prend l’essentiel de son temps.

The gibbon, photo by toon_ee

L’auteur virtuel consacre aussi beaucoup de temps à se souvenir de son enfance, des temps heureux des premiers pas, dans une perspective mémorialiste digne de rivaliser avec l’outre tombeur Chateaubriand et les madeleines du petit père Proust. Une photo témoigne du caractère aventureux de l’auteur virtuel dès son plus jeune âge.

Baby Chimp - ♥

Les journées de travail sont rythmées par les avancées numériques. L’auteur virtuel est à la pointe du combat technologique version casque à pointe, passant son temps sur les réseaux sociaux à suivre les faits et gestes des milliards de personnes connectées qui s’échangent des messages aussi passionnants que : train annulé, prend le suivant, ou bien : plus de tradition ni baguette, pain de mie pour tous. Parfois, quand tout se déglingue, A dit à B Je suis Charlie, qui partage le message avec C, D, E et F pour relayer par Tweeter, FlicKr, FB, LinKedIn, Tumblr et Pint, le même message mille fois vers toutes les autres lettres de l’alphabet, ce qui, au bout de plus de cent millions de fois, conduit à rechercher Charlie perdu au milieu de la foule. C’est intéressant mais épuisant.

Et puis, des fois, on se trompe d’expéditeur et au lieu d’envoyer à Charlotte ses feux de l’amour, on les expédient à Charlène, là c’est beaucoup plus ennuyeux que pour Charlie, car Charlène n’a pas forcément beaucoup d’humour, et Charlotte non plus, surtout si Charles le mari légitime s’en mêle, finies les grandes heures de la technologie et le marivaudage, le méli-mélo du théâtre de boulevard reprend le dessus, adieu Tweeter, FB et Tumblr, retour à l’étable !

<3

Arrive l’heure de déjeuner, l’auteur virtuel est très régime. Il n’a pas trouvé d’autres photos, mais celle-ci fera l’affaire. Tout est question de volonté, et c’est vrai qu’en s’accrochant, avec un peu de volonté, on voit la vie du bon côté, prêt à enfiler une combinaison spatiale qui s’étiole en peau de banane. L’illusion du bonheur est simplement une question de fibres.

<3

Et puis l’heure arrive des choses sérieuses. L’auteur virtuel est un humaniste. Il peut apporter des  preuves indiscutables. Il veille sur autrui avec une compassion digne d’un petit Père des peuples. On dirait  du Poutine ou du Kim ! Et pourtant, il n’y a pas de trucage, l’auteur virtuel n’excelle pas en photoshop.

humans take notice- that they don't notice any difference

Sinon, que voulez-vous savoir d’autres ? Pour ses déplacements, l’auteur virtuel est adepte du covoiturage, à condition de pratiquer le tirage au sort préalable pour savoir qui conduit, c’est préférable au pugilat pour décider de qui passe les vitesses, qui appuie sur l’embrayage et qui tient le volant.

<3

Enfin, rentré à la maison, l’auteur virtuel se détend d’une liane l’autre en réfléchissant à ce qui l’attend le lendemain qui est un autre jour. Pourquoi pas un nouveau personnage qui s’appellerait justement Peau de banane, habillée comme la divine Joséphine Baker ? Et hop, un petit croquis dans le carnet noir, la journée n’a pas été entièrement perdue, Mon Dieu, donne-moi la force de poursuivre… Car le lendemain sera un autre jour Si Dieu veut !

Chimpanzee Pan Troglodytes Juvenile

Ce qui n’empêche pas l’auteur virtuel de rester éveiller la nuit et de veiller sur votre sommeil, amie lectrice, ami lecteur. C’est un guetteur imperturbable, qui descend des fleuves impassibles et qui récite pour ne pas s’endormir dans les Délires, la chanson de la plus haute tour :

Elle est retrouvée.

– Quoi ? – L’éternité.

C’est la mer mêlée

Au soleil.

Ah, tiens, j’ai retrouvé un Selfie pas mal du tout, c’est bien moi l’auteur virtuel sous mon meilleur profil : Ô saisons ô châteaux! Quelle âme est sans défauts ?

colorful animals | young gorilla | black

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.