Famine en Ethiopie

Dans le grand désordre mondial qui règne où les guerres et actes terroristes dominent outrageusement l’actualité, les famines passent inaperçues : nous, Français, Européens ou Occidentaux, devenus pour un grand nombre agnostiques, athées ou affreusement nihilistes, qui nous empressons pourtant de prier dès que la première rafale de kalachnikov ou le souffle d’une bombe retentissent dans le grand vide de nos vies, ignorons la détresse du monde dès lors que celle-ci remettrait en cause les avantages acquis, les 35 heures, les RTT, préretraites et autres conforts subalternes comme le tiers payant, autant de droits bien plus coûteux et luxueux qu’une montre ludique, des lunettes connectées ou des jeux vidéos en ligne qui sont avec les tablettes notre univers consumériste blasé.

Afficher l'image d'origine

Ethiopiens perchés sur les montagnes Simien

Que les temps sont loin où les artistes, regroupés par Bob Gedolf, chantaient au concert Live Aid en 1985 pour venir en aide à l’Ethiopie affamée. David Bowie interprétait alors Heroes (voir en fin de chronique). Lui au moins a une excuse pour ne plus se manifester quand il s’agit de venir au secours à nouveau de l’Ethiopie, il vient de nous quitter hélas!

Fresques de l'église d'Abuna Yemata Guh (Gheralta, Ethiopie) - Rite guèze — Wikipédia

Fresques de l’église d’Abuna Yemata Guh, de rite Guèze, à Gheralta, Ethiopie

Notre égoïsme et notre aveuglement sont sans limite. Il ne faudrait pas que tout les malheurs du monde ne viennent s’inviter à notre table à l’heure des informations filtrées par le canal médiatique de l’AFP et autres sources officielles qui font le tri des nouvelles à consommer idéologiquement sans risque. L’abus de famine à table est dangereux lorsqu’il s’agit le soir au soûper d’écouter ou voir les informations générales.  La souffrance d’autrui n’est devenue acceptable que si elle met en cause notre culpabilité enracinée dans une nouvelle idéologie néo-prolétarienne associant ex-cocos et nouveaux bobos de la biosphère. Sinon, passez votre chemin, il n’y a rien à voir.

Ethiopie du nord: église Gabriel Wukien dans le Tigré. | Flickr - Photo Sharing!

Eglise Gabriel Wukien dans le Tigré, Ethiopie du Nord

Il est pourtant un pays qui est en ce moment en terrible détresse, dans le silence du monde. C’est l’Ethiopie. Une grande sécheresse brûle les hauts plateaux depuis de nombreux mois, elle guettait, concernant moins d’un million de personnes ce qui n’était rien à l’échelle de l’Afrique. Désormais elle gagne du terrain comme un feu de savane. Plus de dix millions d’Ethiopiens sont ainsi menacés de malnutrition, peut-être bientôt trente millions, dans ce silence d’autant plus assourdissant que les médias n’écoutent dans le monde que les bruits des bombes et des corps qui tombent au sol hachés par la mitraille ou qui sont dispersés aux vents : l’abondance de sang en quadrichromie est toujours plus attrayante à la vente dans les kiosques ou pour l’audience, que le manque de pain noir ou blanc.

Religious fresco at Abreha We Atsbeha rock-hewn church . Tigray, Ethiopia

Ethiopie: ange

Pourtant la vie continue. Et pour nous qui sommes chrétiens ou qui ne le sommes pas, nul n’est imparfait, venir en aide à nos frères éthiopiens est une grande nécessité, une urgence absolue. Il n’y a pas que les Ethiopiennes qui sont magnifiques, les Ethiopiens aussi, tout le pays est d’une grande beauté, portant le rameau d’une foi chrétienne bimillénaire nourri d’un judaïsme encore plus ancien, redécouvert dans la seconde moitié du vingtième siècle avec l’émigration en Israël entre 1980 et 2010, de 80.000 Falashas originaires du Gondar et du Tigré, qui ont survécu à la famine et aux marches de la mort organisées par le régime communiste en 1984-85 [les Falashas et leurs descendants sont aujourd’hui 110.000,en Israël].

Simien Mountains, Ethiopia #Simien Mountains, #Ethiopia  Les montagnes du Simen ou le parc national du Simien situé au nord du Plateau éthiopien offrent de nombreux sommets, dont le plus haut, le pic Ras Dachan, culmine à 4 620 mètres d'altitude. Il est le point culminant du pays - #easyvoyage #easyvoyageurs #clubeasyvoyage #terresdevoyages #travel #traveler #traveling #travellovers #voyage #voyageur #holiday #tourism #tourisme #evasion #afrique #africa #ethiopie #simen #rasdachan #nature

Parc national des montagnes du Simien, Ethiopie

L’histoire de l’Ethiopie a toujours été marquée par l’existence de grandes famines. La dernière en date remonte à 1984-85. La cause n’était pas, cette fois-là, principalement climatique mais misérablement humaine. Le régime communiste qui avait renversé l’empereur Haïlé Sélassié de son trône, avait trouvé grandiose, dans la décennie qui suivit, d’appliquer les préceptes de collectivisation des terres agricoles préconisées par le Grand frère soviétique en développant de même des kolkhozes ou sovkhozes, déplaçant autoritairement les habitants de leurs villages pour assurer un meilleur contrôle territorial et étouffer cruellement toute contestation sociale possible.

Found only in Ethiopia, Gelada Baboons are the last surviving species of ancient grazing primates that were once numerous. They are the most terrestrial of primates, aside from humans. Aquila rapax Ethopian Walia Ibex. The Ibex is a wild goat of mountain habitats. They are very agile and hardy, able to climb on bare rock, survive on sparse vegetation,They can be distinguished from the genus Ovis, which includes sheep, by the presence of scent glands close to the feet, in the groin, and in front of the eyes, and the absence of other facial glands, and by the presence of a beard in the males, and of hairless calluses on the knees of the forelegs. Ethiopian Wolf http://culturalcrosspollination.tumblr.com/post/10426065854

Singes Gelada, Gypaete barbu, Walya Ibex (bouquetin d’Abyssinie) et loup d’Ethiopie

La famine qui s’annonce cette année résulte d’une épouvantable sécheresse peut-être liée aux changements climatiques en cours. Elle pourrait avoir des conséquences humaines dramatiques susceptibles de susciter des bouleversements sociaux considérables s’agissant d’un pays peuplé de plus de 90 millions d’habitants aujourd’hui, dont les trois-quarts vivent de l’agriculture. Apporter une aide matérielle aux Ethiopiens qui sont parmi les habitants les plus pauvres au monde, est possible en adressant vos dons, par exemple, à la fondation pontificale Aide à l’Eglise en Détresse » qui a débloqué 1,4 millions d’euros en 2014-15 pour les 13 diocèses éthiopiens et qui renouvellera en 2016 son soutien pour lutter contre la famine, ayant déjà versé 450.000 euros en ce début d’année.

LALIBELA Cité monastique située à 2 630 m d'altitude, classée au patrimoine mondial en 1978, Lalibela est une ville sainte des chrétiens orthodoxes d'Ethiopie, fameuse grâce à ses onze églises creusées dans le roc, dont l'Eglise Saint-Georges, âgée de huit siècles.

Lalibela, cité monastique située à 2.630 mètres d’altitude, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO

Nous qui aimons l’Ethiopie, comptons sur votre générosité.  Oubliez pour une fois le croissant du matin, la confiture de rhubarbe ou une place de cinéma destinée à aller voir un navet transi. Roulez un peu moins avec votre auto du dimanche, arrosez en douceur les rosiers, mangez des petits pois en boîte plutôt que des haricots bio, oubliez un numéro hebdomadaire de Charlie qui croûle sous une trésorerie avaricienne, faites un geste, un petit geste, mais faites un geste. Ils sont dix millions à compter sur vous. Tenez, oubliez aussi le loto, ou alors si vous gagnez le gros lot, donnez tout. L’argent ne fait pas le bonheur mais il peut soulager le malheur d’autrui.

L'impressionnant vestige de l'église rupestre de Beta Giyorgis à Lalibla en Ethiopie. Elle fut creusée en forme de croix grecque à même la roche au XIIIe. Il existe 10 autres églises du même style dans la région.  L'église médiévale de Saint-Georges, à Lalibela en Ethiopie.  church in lalibela | Lalibela Churches

 Eglise rupestre  saint Georges, Bet Giyorgis, à Lalibela en  Ethiopie

Et puis ne comptez pas sur l’auteur virtuel pour mettre en exergue des photos de l’Ethiopie en détresse. c’est un trop beau pays pour ne pas vous inviter à vous y rendre, ce qui est ausi un moyen indirect de lui venir en aide.

Circuit carte Ethiopie : Randonnée des églises du Tigré aux abysses du Simien

Randonnée des églises du Tigré aux abysses des montagnes du Simien

Voici le lien vers la page consacrée à l’Ethiopie sur le site Aide à l’église en détresse (AED) ; il est aussi possible de soutenir des micro-projets en église. 90% des dons sont reversés, les frais de gestion et d’appels aux dons ne dépassant pas 10%.

Gondar is a royal and ancient historical city of Ethiopia. It was the home of many emperors and princesses who led the country. The city has been referred to as the "Camelot of Africa" due to the presence of several royal castles. It is located south of the Simien Mountains National Park that includes Ras Dashan, the highest mountain in Ethiopia.

Ancienne cité royale de Gondar en Ethiopie

« Ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25, 40)

Karo - Ethiopia:

Chute de Karo dans les montagnes Simien, Ethiopie

Et pour vous remercier à l’avance de votre don, voici une vidéo sur le Gypaète barbu, qui serait le seul oiseau à se nourrir que d’os, un rapace écologique avant l’heure donc! Admirez la technique aérienne et pensez à donner vos os une prochaine fois, à une fondation s’occupant de la sauvegarde  du gypaète barbu, il les vaut bien 🙂

Et pour ceux qui aiment les grands rapaces du Rock, voici David Bowie au concert Live Aid en 1985, chantant Heroes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s