Avoir vingt ou trente ans aujourd’hui

Museo del Oro Quimbaya en Armenia

Voilà que l’histoire, la grande histoire frappe à nouveau à la porte. Le monde entre en éruption comme l’Etna ou le Vésuve. Les grondements s’amplifient. Peut-être que tout se calmera, après tout si la ville de Saint-Pierre en Martinique fut détruit en 1902 par le feu de la montagne Pelée, les fumées de la Soufrière s’éteignirent en 1976 après six mois d’éruption, et les habitants de Basse-Terre purent retourner dans leur ville ayant été contraints à quatre mois d’évacuation forcée. Rien n’est jamais sûr en matière de volcanologie comme pour l’histoire des hommes et des nations.

Armenian flag of the Bagratuni dynasty, A.D. 861- A.D. 1118.

Il est des signes qui pourtant alertent les sismographes et les observatoires tels que les secousses et les échappements de gaz ou les coulées de boue qui deviennent gaz acides et émissions de cendres, sans que pour autant ne survienne forcément une éruption. Rien de différent en histoire humaine. Parfois tout est calme quand survient un incident anodin et tout s’embrase comme pour la Première guerre mondiale, en 1914 avec l’assassinat de l’archiduc François – Ferdinand le 28 juin 1914, entraînant quarante millions de victimes, 18 millions de morts et 22 millions de blessés souvent oubliés dans les décomptes. Quelquefois, la montée aux extrêmes est plus lente, comme pour la Seconde guerre mondiale où le conflit loin de commencer au 1er septembre 1939 avec l’invasion de la Pologne par l’Allemagne nazie, débuta réellement dès le 30 janvier 1933 avec l’ascension au pouvoir d’un certain Adolf Hitler. Et le nombre des morts au final s’éleva entre 60 et 80 millions, impossible d’en faire un décompte plus précis.

Roman relief sculpture, Aphrodisias, Turkey. Nero supports a slumping naked Armenia. She wears a soft eastern hat.

On n’en est certes pas là, mais les signes se multiplient d’une élévation des risques en l’absence de maîtrise des foyers de crise qui se multiplient à travers le monde. La litanie des conflits s’allonge et le nombre des pays concernés augmente insensiblement sans qu’aucune des zones d’embrasement ne s’éteigne. La voici plus ou moins dans l’ordre de survenance : Afghanistan, Somalie, Irak, Syrie, Yémen, Libye, Mali (étendu au Sahel)… Et si l’on compte les belligérants permanents ou épisodiques, ce sont plus ou moins une quarantaine de pays impliqués tels que le Tchad, le Niger, le Cameroun, le Centrafrique, la Tunisie, l’Egypte, le Kenya, l’Ethiopie, l’Arabie saoudite et tous les pays du Golfe, la Jordanie, le Liban, la Turquie et Israël (« impassibles »), l’Iran, les territoires palestiniens, le Pakistan en soutien des Talibans, les USA, l’Australie, le Canada et un certain nombre de pays de l’Otan comme la France venus apporter leur soutien militaire à leur alliés and « Best friends ». Et nous ne tenons pas compte des zones de rébellion circonscrites à l’intérieur d’un pays, en Birmanie, en Malaisie, Thaïlande, Philippines ou ailleurs, sans compter ce conflit invraisemblable d’Ukraine provoqué par Poutine au titre d’une idéologie nationale-russiste, spectre d’un communisme vaincu en 1991.

Mountain Of The Gods, Armenian Highland

Tout cela augure mal de l’avenir, surtout quand on apprend que ceux cherchant à fuir les zones de conflit en viennent à se battre pour la survie sur des rafiots de fortune traversant la Méditerranée, les Musulmans n’hésitant pas à jeter à la mer les Chrétiens en minorité, scène horrible arrivée cette semaine qui donne lieu à enquête par les autorités italiennes.

Серебряные Струны - Новые двери...

Tout cela pour en venir à cette question : quand on a vingt ans ou trente ans aujourd’hui, est-on prêt à affronter ce qui semble impossible, la guerre, la véritable guerre, celle de l’histoire, celle non souhaitée, généralisée, pas l’intervention militaire limitée, l’expédition punitive type Irak I et II en 1991 et 2003, ou Libye 2011 et Mali 2012-13, non cette guerre dont le sort des armes n’est pas écrit à l’avance, et qui paradoxalement va dépendre de ceux qui ne la connaissent pas, ceux qui ont 18 à 30 ans au moment de la survenance du conflit, pas les dirigeants vieux ou usés, les généraux frileux même si parmi eux peuvent exister des de Gaulle ou Churchill. Mais ces deux-là, décidés à résister ont pu compter sur l’ardeur britannique ou ceux qui rejoignirent Londres comme les marins de l’île de Sein, les officiers Leclerc de Hauteclocque, de Lattre de Tassigny, d’Estienne d’Orves, et tous ces civils comme Marin, Kerillis, Weil-Curiel, Boris, Boislambert,  Michelet… dès le 18 juin, et plus tard Moulin ou Crémieux-Brilhac qui s’évada d’Allemagne par la Russie pour rejoindre Londres et résister, écrivant bien plus tard l’Histoire de la France libre,. lecture hautement conseillée pour tous ceux qui s’intéressent à l’histoire du vingtième siècle.

6,000 YEAR OLD GOBEKLI TEPE IN CURRENT TURKEY. 7,500-YEAR-OLD CARAHUNGE IN ARMENIA (ALIGNED TO CYGNUS'S BRIGHTEST STAR) IS THE OLDEST ASTRONOMICAL OBSERVATION SITE IN THE WORLD. GOBEKLI TEPE WAS MORE THAN LIKELY BUILT BY THE ANCESTORS OF THE ARMENIANS SINCE IT IS ON THE LAND STOLEN BY TURKEY DURING THE ARMENIAN GENOCIDE FROM 1918 TO 1923. GOBEKLI TEPE IS IN WESTERN ARMENIA...

A ce stade, il me revient une observation de Goethe à propos de la Révolution française qui allait tout emporter sur son passage entre 1789 et 1815, et tout bousculer pour deux siècles, à travers l’esprit universel des droits de l’homme d’un côté et la confuse prospérité des théories révolutionnaires à l’échelle mondiale de l’autre. Goethe donc a dit que né dix ans plus tôt ou dix ans plus tard, il aurait été un autre homme.

A real masterpiece of art. The door of St. John the Baptist Curch, Gandzasar monastery

Parmi la génération allemande née en  1770, qui eut vingt ans lorsque la Grande nation, comme on appelait alors la France en Europe, entra en éruption, trois noms viennent à l’esprit : Goethe, Hölderlin et Beethoven, les deux premiers étant d’ailleurs, tout comme Schelling, membres du grand séminaire de théologie protestante du Wurtemberg, le Stift de Tübingen.

Du côté français, l’Historien Michelet observe cette incroyable floraison en ces termes : Il y avait eu là un flot incroyable de puissance et de génie, deux années (1758-1769) avaient produit tout à la fois Bonaparte, Hoche, Marceau et Joubert, Cuvier et Chateaubriand, les deux Fourier. Saint-Martin, Saint-Simon, de Maistre, Bonald et Mme de Staël naissent un peu avant ainsi que Méhul, Lesueur, et les Chénier. Un peu après, Geoffroy Saint Hilaire, Bichat, Ampère, Senancour. Quelle couronne pour la France qu’en 1789 que ces hommes de vingt ans, que personne ne connaît encore.

Akhtala, Armenia Photo by: Hayk Melkonyan

Et bien vous, jeunes gens de vingt ou trente ans aujourd’hui, qui désespérez d’un monde adulte qui vous ignore et méprise, ce monde adulte représenté par des hommes politiques qui ne cessent de se vautrer dans l’ignoble en prétendant s’occuper de vous en consacrant par exemple un milliard d’euros idéologique pour gagner des voix aux prochaines élections, comme il vient ou va l’être annoncé tout prochainement, et bien vous, jeunes gens de vingt ans ou trente ans aujourd’hui que personne dans ce pays n’a préparé au désordre du monde actuel, parmi vous, tout comme en 1789 pour les générations de 1760 et 1770, des scientifiques, des organisateurs,  des écrivains, des militaires doivent se préparer et se lever pour faire face aux nouveaux défis du monde, ne pas se laisser emporter par les doutes et les inquiétudes légitimes, mais continuer d’étudier et travailler en toute sérénité en portant attention aux autres et en cultivant l’esprit de liberté ; et  demain, si les choses tournaient mal, il ne faut pas se le cacher, ce n’est pas impossible, fort possible, et même probable le monde étant ce qu’il est depuis toujours, alors, il vous faudra faire votre devoir et sacrifier si nécessaire tout ce que vous avez pour que vous, vos proches, votre pays et l’Europe demeure une terre de liberté, car sans liberté il n’y a pas de vie possible.

Urartu Armenia

Et je vous dis cela, à vous qui avez vingt ou trente ans aujourd’hui, parce que je vois qu’il y a un sacré problème. Notre génération, quelle que soit la couleur politique, à une exception près, a été élevée dans le culte de la France gaulliste, de l’Europe devenue fraternelle rassemblant 28 pays aujourd’hui et un peu plus avec les pays associés (Suisse, Norvège…), et des instruments multilatéraux associés à la recherche de la paix universelle (ONU…)

Armenian Empress of Byzantium : Theodora (wife of Theophilos, Empress and regent of her son Michael III), reign: (829 – 867) A.D.

Mais vous qui avez vingt ou trente ans aujourd’hui, en quoi croyez-vous en dehors des apéros du jeudi, et de se plaindre de la France, de l’Europe ou de l’Occident « raciste » historiquement « esclavagiste », colonisateur ou exploiteur ce qui est curieux à l’époque des 35 heures ? Que faites-vous de la liberté qui vous autorise à écrire pourtant n’importe quoi sur les réseaux sociaux où le communautarisme l’emporte largement sur l’universalisme ? Pour ne donner qu’un exemple effarant, j’ai vu passer, tweeté et Facebooké, des messages reprochant au Pape dans son énumération récente des génocides et exterminations du vingtième siècle lors de son homélie consacrée au génocide arménien, l’esclavage qui serait selon les auteurs de ces messages le « premier génocide du vingtième siècle ». Je ne sais le nombre de « Likes » recueillie par cette connerie monumentale, cette confusion du tout est dans tout sans prendre le temps de réfléchir, mais quand les Arméniens se recueillent pour pleurer les morts d’un drame absolu pour cette petite Nation, et bien moi, je vous dis foutez leur la paix avec l’esclavage, à chaque jour suffit son immense peine, des atrocités de l’esclavage nous y reviendrons le moment venu, l’auteur virtuel de son côté n’en ignore rien et l’évoque. Mais de grâce, cessez avec ce concours victimaire morbide et ces arrangements avec la chronologie historique! Chaque personne compte, peu importe le motif ; mais plus important encore, c’est d’empêcher que tout ne recommence, surtout quand le négationniste Grand Turc  garde l’arme au pied, comme dans le cas de l’Arménie !

Ararat Kingdom-Armenia-Urartu

Et j’en tire de cet exemple, que les générations âgées de vingt ou trente ans, communautaristes en diable, ignorent tout de l’esprit universaliste, qui est celui de la liberté, créatif et libérateur d’énergie, comme par exemple Cuvier en son temps, le génial naturaliste à la merveilleuse intelligence, ou Champollion le déchiffreur des hiéroglyphes à l’audacieuse intuition.

Khor Virap - Armenia

C’est pourquoi, l’auteur virtuel dans le brouhaha du monde, va accentuer ses efforts pour contribuer à la sauvegarde de l’essentiel, l’esprit de liberté, et le transmettre aux générations qui ont trente ou vingt ans aujourd’hui, et allez même ceux qui ont quarante et cinquante ans.

Vank Church, Esfahan #Iran

 Eglise arménienne d’Isfahan, Iran

NB: l’iconographie d’art arménien de cet article est dédiée aux victimes arméniennes du génocide organisé par  l’empire ottoman et que le gouvernement turc persiste à nier un siècle plus tard, perpétuant par son négationnisme dans l’intention criminelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s