Eléphants sans frontières

Dust at the waterhole 6 by: Pieter Ras
Que serait la France sans vignobles, vaches et chèvres ? Un pays sans âme que personne ne reconnaîtrait tant ses paysages et son art de vivre sont associés aux vins et aux fromages. Imaginez maintenant l’Afrique sans éléphants et sans lions. Serait-ce encore l’Afrique ? Bien sûr que non. C’est pourtant ce qui risque d’arriver d’ici une à deux décennies. Tel est le résultat de l’étude menée par la fondation Elephants Without B0orders, qui est l’une des multiples actions philanthropiques menées par la Fondation Vulcan appartenant à Paul Allen, l’un des deux créateurs avec Bill Gates de Microsoft célèbre pour ses systèmes d’exploitation et logiciels.

//African

Paul Allen est l’un de ces nombreux milliardaires américains qui ont signé l’engagement « The Giving Pledge » (Promesse de dons) de consacrer leur fortune à des actions humanitaires, dans le sillage de Bill Gates et Warren Buffett. Dans ce cadre, il consacre une enveloppe de dix millions de dollars destinée à sauvegarder la vie sauvage, les paysages naturels et les espèces menacées de disparition en Afrique, telles que l’éléphant.

Elephants, one of my two favorite critters...other one being cuttle-fish.   Each has amazing communication skills.

L’une des premières actions entreprises a été de recenser le nombre des éléphants vivants en liberté en Afrique, ce qui exige des moyens considérables en raison de la superficie gigantesque des territoires à couvrir et des déplacements de troupeaux. Ce sont ainsi dix-huit avions qui ont transporté quarante-six scientifiques, qui ont survolé pendant sept mois l’Afrique pour procéder à ce décompte, parcourant 600.000 km à l’occasion de 18.000 heures de vol. Ce travail a été effectué en collaboration avec les gouvernements africains African governments et de nombreuses ONG telles que  the IUCN African Elephant Specialist Group, World Wildlife Fund, Wildlife Conservation Society, Frankfurt Zoological Society, African Parks Network et Save the Elephants.

African Elephant, Charging, Etosha National Park, Namibia

Le dernier recensement entrepris entre 2012 et 2014 laisse apparaître que le nombre des éléphants à l’état sauvage serait de 470.000 à l’échelle du continent, au lieu de 550.000 en 2006, le nombre des animaux abattus s’établissant entre 25.000 à 30.000 par an , bien au-dessus du nombre des naissances, limité par une gestation longue de 21 mois, une éléphante ne pouvant avoir, par ailleurs, qu’un seul petit à la fois ce qui fragilise d’autant l’espèce.

923049_440400952722326_1742829333_n.png 339×449 pixels

De ce fait, la conclusion est simple. Si la tendance constatée au cours de la dernière décennie se poursuit, l’éléphant pourrait avoir disparu du continent africain d’ici une à deux décennies. Les experts réunis cette semaine au Bostwana tirent une nouvelle fois la sonnette d’alarme : dans cinq ans, il sera peut-être trop tard pour sauver cet animal magnifique. La situation est déjà particulièrement catastrophique en Afrique de l’Est, au Kenya ou en Tanzanie, les pays les plus frappés par les exportations illégales d’ivoire, en raison d’un braconnage intensif.

Pinnawala, Sabaragamuwa, Sri Lanka par Gane

Ce constat alarmant résulte effectivement de la poursuite d’un braconnage à l’échelle industrielle pour alimenter la marché de l’ivoire chinois, en même temps que l’inaction du gouvernement chinois montre, une nouvelle fois, le véritable visage de ce pays prédateur qui laisse les mafias chinoises organiser  ce trafic clandestin au point qu’il existe une véritable route de l’ivoire  de contrebande empruntant les ports et aéroports kenyans et tanzaniens pour atteindre la Chine en transitant par la Malaisie, le Vietnam, les Philippines, ou encore Hong-Kong.

500px ISO » Unbelievable Photography » 41 Adorable Animal Family Portraits That Will Steal Your Heart

Le pillage de ce qui est le plus noble en Afrique, l’éléphant, est organisé par les chinois pour alimenter, en défenses d’ivoire, un commerce traditionnel de bijoux, d’objets d’art ou de sculptures destiné aux riches chinois, conduisant le ministre du tourisme de la vie et de la vie sauvage du Bostwana à observer : qu’on le veuille ou non, la solution et le résultat final sont entièrement entre les mains de la Chine« . Celui-ci, de son côté, prétend aider financièrement les pays africains à lutter contre le braconnage et affirme renforcer sa propre légisaltion pour mettre fin au trafic illégal d’ivoire, sans pour autant que rien ne change depuis de nombreuses années. Mais comment faire confiance dans ce domaine à un pays comme la Chine où la corruption est endémique, au point qu’elle interdit désormais à ses fonctionnaires de pratiquer le golf, les greens constituant le lieu idéal de conclusion des pactes de corruption entre le monde des affaires, l’administration et les militaires chinois.

Uuuhiii!...Wow, I Just Love This Place...I´ve To Hurry Now, I Can´t Miss The Latest Samissomar´s Pinterests !... http://samissomar.wix.com/Soundscapings

Pendant que les commanditaires chinois du trafic clandestin de l’ivoire continuent de prospérer avec l’assentiment passif du gouvernement chinois, les Etats africains de leur côté s’efforcent de sauver leurs troupeaux en améliorant la coordination entre les pays et à l’intérieur des pays. La difficulté principale pour sauver les éléphants est que les troupeaux se déplacent sans connaître les frontières, passant d’un pays l’autre, d’une zone protégée à une zone dangereuse où  les braconniers sévissent. Lors de la précédente conférence consacrée à la sauvegarde des éléphants en Afrique, l’an dernier à Gaborone, quatorze mesures urgentes ont été adoptées par les Etats africains, dont la lutte contre la corruption, la tolérance zéro en matière de trafic illégal et l’inscription du braconnage en « crime gave ».  Ces mesures demeurent d’actualité urgente.

I hope there are baby elephants when we are there at the....Thailand <3 Chaing Mai Elephant preserve

La lutte contre la pauvreté constitue un dernier axe d’action pour empêcher le braconnage. Il a en effet été observé que les zones de braconnage les plus intenses sont aussi celles où la pauvreté est la plus élevée, le constat étant établi à partir de l’indicateur de mortalité infantile humaine qui constitue le taux le plus significatif en matière de pauvreté.

En conclusion, sans tomber dans le pessimisme absolu, il est à craindre que les tendances constatées ces dernières années se poursuivent, mettant en péril la survie de l’éléphant sur le continent africain dabs les vingt prochaines années, ce qui ferait alors mentir Alexandre Vialatte, l’éléphant n’étant, alors, plus aussi irréfutable.

Vous pouvez soutenir l’action de Elephant without Borders (EWB) en allant sur leur site :

http://www.elephantswithoutborders.org/
All the animals are cared for, loved, respected, allowed to live in harmony and be free;) Namaste ☯

 

3 réflexions sur “Eléphants sans frontières

  1. Béréenne attitude 27 mars 2015 / 22 h 25 min

    Très intéressant et très bien écrit.
    Je me demandais, comment avait gagné sa fortune, ce cher Monsieur Allen. Si éventuellement, d’une façon ou d’une autre, directement ou indirectement, il ne s’était pas enrichis sur le dos de l’Afrique … sur le gagne pain potentiellement autre, des braconniers …

    J'aime

    • Cervieres 27 mars 2015 / 22 h 56 min

      Allen est le scientifique qui a jeté les bases techniques de Microsoft, il est hélas tombé gravement malade, a créé une fondation de recherche sur le cerveau et d’innombrables projets de mécénat du côté de Seattle, y compris les premiers vols spatiaux privés. Il a même financé un muse de vieux coucous de la seconde guerre mondiale qui se trouve à Seattle.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s