Conseils aux Gilets jaunes et par ricochet aux aristocrates d’Etat

Résultat de recherche d'images pour "gilets jaunes"

Si un conseil  utile peut être donné aux Gilets jaunes et par ricochet aux aristocrates d’Etat qui nous gouvernent depuis quarante ans, c’est celui de lire les chroniques de l’auteur virtuel,  alias Cervières, consacrées en leur temps à la fiscalité, à la politique économique et sociale ou la situation politique de France. Sans être devin, ce dernier a évoqué régulièrement l’exaspération qui couve dans les chaumières en matière fiscale, la situation tragique dans laquelle se débat un grand nombre de Français dans les campagnes, les petites villes, les banlieues où la misère règne en maître, ignorée par ces aristocrates d’Etat qui, depuis quarante ans, pensent de façon unanime, qu’en redistribuant avec mépris de l’argent au titre d’innombrables aides sociales, ils achètent la paix sociale qui leur permet de continuer en gouverner en toute quiétude.

C’est là commettre une énorme erreur. Les Français ne sont pas qu’un prétendu peuple de « Gaulois réfractaires » dont les divisions et jalousies entretenues au sommet de l’Etat nourrissent des querelles sociales intestines permanentes. Descendants de générations de  paysans tombés au combat depuis des siècles, ce sont aussi des patriotes irréfragables, attachés à leur terre, préoccupés du destin hors du commun d’une Nation dont son histoire est leur bien commun. L’erreur des aristocrates d’Etat est de l’ignorer au point de mener le pays au bord du précipice. Car les gens qui nous gouvernent depuis quarante ans, s’ils se disputent à la folie  le pouvoir, n’aiment pas leur pays, au point de laisser toute une journée, « brûler » les Champs-Elysées, la vitrine internationale de la France, en laissant s’installer désordres et barricades de pacotille enflammées par quelques dizaines d’anarchistes de tout poil, avec pour tout spectateurs des cohortes de policiers impassibles, l’ensemble filmé en continu par des médias frénétiques attendant vainement que le sang coule en l’absence de Benella !

C’est pour cela qu’il faut lire Cervières qui voue à la langue française une passion sincère, et qui souhaiterait de la part de nos Gouvernants qu’ils se préoccupent du bien-être de leurs compatriotes et qu’ils cessent d’enlever à ceux qui ont si peu, plus que ce qu’ils n’ont pas au point qu’ils n’ont plus rien.

Résultat de recherche d'images pour "Cervieres"

Il était une fois Cervières dans la Loire, autrefois peuplé et riche

Voici donc quelques chroniques  d’actualité :

https://cervieres.com/2017/12/21/je-prends-ce-que-je-veux/ : où il est rappelé que le matraquage fiscal est une longue tradition historique, depuis Louis XIV, toujours les mêmes principes qui se perpétuent de siècles en siècles.

https://cervieres.com/2015/03/26/le-bowling-fiscal-de-bercy/ : où il est question de dictature fiscale menaçant la liberté et des 214 taxes affectées à des tiers selon un système totalement illisible, chronique de mars 2015 plus que jamais d’actualité !

https://cervieres.com/2015/03/30/quand-les-bons-valets-de-bercy-jouent-au-billard/ : question pression fiscale comme l’évoque Philippe de Commynes, on peut remonter à Louis XI ; mais aujourd’hui les gouvernants peuvent compter sur les « bons valets » de Bercy qui dans les faits décident de tout depuis qu’ils ont quitté le palais du Louvre.

https://cervieres.com/2015/10/12/quand-les-bons-valets-de-bercy-jouent-au-mistigri/ : au nom d’une prétendue « justice fiscale », tout est possible pour les « bons valets » de Bercy pourvu que cela rapporte aux caisses de l’aristocratie d’Etat, et peu importe si, en même temps, les Français s’appauvrissent.

https://cervieres.com/2015/10/02/que-faisons-nous-de-notre-vie-je-creuse-le-deficit-16/ : un peu de lucidité en univers déficitaire, où comment chaque Français, l’auteur le premier, contribue au déficit.

https://cervieres.com/2015/06/08/du-plein-emploi-au-chomage-massif-les-correlations-24/ : croissance, chômage, hausse des prélèvements obligatoires du déficit et de la dette, nous refusons par facilité de le voir mais tout est lié depuis 40 ans.

https://cervieres.com/2015/06/09/du-plein-emploi-au-chomage-massif-mort-a-credit-34/ : il n’y a pas de fatalité à ce que la France succombe à la « mort à crédit »

https://cervieres.com/2015/06/11/du-chomage-massif-au-plein-emploi-a-la-recherche-du-cercle-disparu-4a4/ : quelques propositions novatrices pour  reconstituer un cercle vertueux destiné à dynamiser le pays et réduire le chômage.

https://cervieres.com/2015/06/12/du-chomage-massif-au-plein-emploi-le-secret-de-leternelle-jeunesse-4b4/ : élargissement des propositions destinées à dynamiser le pays.

https://cervieres.com/2015/06/05/du-plein-emploi-au-chomage-massif-linexorable-montee-14/ : la bataille entre générations pour l’emploi des jeunes et le maintien du niveau de vie des seniors.

https://cervieres.com/2015/04/18/mille-milliards-deuros-sous-le-soleil/ : le hold-up intergénérationel au détriment des nouvelles générations

https://cervieres.com/2017/05/15/la-girouette-a-grosse-tete-ne-fait-pas-plus-le-printemps-quune-alouette/ : où il est question de l’aristocratie d’Etat

https://cervieres.com/2017/05/29/des-effets-du-bon-gouvernement-a-la-ville-et-a-la-campagne/ :

https://cervieres.com/2017/05/07/jour-dadieu-aux-elephants-et-dinosaures/ : faire le bien pour autrui, l’unique programme électoral de nature politique,qui vaille !

Résultat de recherche d'images pour "train de sénateur"

En attendant un train de sénateur

Une chronique où il a été écrit : Mais on a beau être en marche, le chemin sera long avant de rétablir les équilibres fondamentaux économiques et il faudra beaucoup de savoir-faire pour maintenir la cohésion sociale d’un pays profondément divisé, meurtri, aux nerfs à vif du fait d’une classe politique qui n’a cessé de manipuler les foules par des promesses délirantes, et mépriser toutes ces dernières décennies, les paysans, les ouvriers, les employés, les chômeurs, et de manière générale, tout ceux qui n’ont rien que leur misère à partager…. Et à l’heure de l’action, espérons que cette nouvelle génération dirigeante pleine de promesses, n’oubliera pas que la véritable politique n’est en fait que l’art d’associer à une volonté à toute épreuve, l’amour des hommes en sacrifiant sa vie au bien commun, et que le sens politique, c’est uniquement faire preuve d’humanisme à tout instant, sans chercher à amasser des trésors sur la terre mais dans le ciel, « où la teigne et la rouille ne détruisent point…, car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. »

Héla, en politique, les éléphants et dinosaures ne meurent jamais! De génération en génération, ils se renouvellent avec une facilité déconcertante au contact du pouvoir. Ce n’est pas une raison pour renoncer. Il faut être tenace et faire preuve de pédagogie comme ces cours d’économie iconoclastes :

https://cervieres.com/2016/10/11/introduction-a-leconomie-avec-les-tontons-flingueurs/

https://cervieres.com/2016/10/11/introduction-a-leconomie-avec-les-tontons-flingueurs/

Résultat de recherche d'images pour "dictionnaire d'économie capul"

Un dictionnaire d’économie, ce n’est pas de l’économie, juste un dictionnaire, idiot !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.