Les trottoirs parisiens

1870.........DE GIOVANNI BOLDINI...........SOURCE FLEURDELYS.TUMBLR.COM.....:

Après la chanson Rock’Roll Can Never Die, nous les « idolâtres de la musique perverse », continuons notre tour de scène aujourd’hui avec Gary Moore et « Parisienne Walkways« , qui signifie quelque chose comme les trottoirs parisiens,  je dirais même plus, les trottoirs parisiens. Gary Moore, hélas nous a quitté voici quelques temps, mais il nous laisse parmi de très nombreuses magnifiques œuvres de rock, de blues ou de Hard rock, ce morceau de guitare d’anthologie qui ne laissera aucun parisien insensible ces temps-ci lorsqu’il évoque « les jours d’été passés dehors aux cafés du coin » (en couverture, terrasse de café parisienne à la Belle époque, peinture de Giovanni Boldini)

SHOPPING A PARIS.......PEINTURE DE BASILE LEMEUNIER........PARTAGE DE PARIS BELLE ÉPOQUE..........SUR FACEBOOK..........:

Le shopping des Parisiennes de la Belle époque, peinture de Basile Lemeunier

Voici les paroles en version originale accompagnée de la traduction , avec une version vidéo enregistrée à Montreux, l’année précédant la mort de Gary Moore en 2011.

Parisienne Walkways

I remember Paris in 1949
Champs-Elysées, Saint-Michel and old Beaujolais wine
I recall that you were mine in those Parisienne days

Looking back at the photographs
Those summer days spent outside corner cafés
Ooh, I could write you paragraphs
About my old Parisienne days

Les Trottoirs Parisiens

Je me souviens de Paris en 1949
Champs-Elysées, Saint-Michel et de vieux vins Beaujolais
Je me souviens que tu étais mienne, en ces jours parisiens

En regardant les photos
Ces jours  d’étés passés dehors dans des cafés du coin
Ooh, je pouvais t’écrire des paragraphes
Sur mes anciens jours parisiens

 

PARTAGE DE LÉON D'ORBIGNY IMMOBILIER......SUR FACEBOOK.......PEINTURE DE LÉON ZEYTLINE.......... DEVANT LA GARE DE L'EST........:

Le haut du boulevard de Sébastopol, avec au fond la Gare de l’Est, peinture de Léon Zeytline

C’est tout pour aujourd’hui, c’est dimanche, j’affûte les couteaux, je coupe le rosbif en écoutant du rock pour une sélection à venir de standards de guitare.

Vive le rock, Vive les trottoir parisiens, vive la France.

1904........DE LOUIS ABEL- TRUCHET.........SOURCE FLEURDULYS.TUMBLR.COM.......:

Salle de concert à la Belle époque, œuvre de Louis-Abel Truchet

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s