Les chats perdus se réunissent à Montmartre pour voter

Afficher l'image d'origine

S’il était possible le jour des élections de voter pour le Rassemblement populaire des chats, le RPC, nombre d’électeurs n’hésiteraient pas un instant à glisser leur bulletin pour lui. Dans l’une des chroniques dont il a le secret, Alexandre Vialatte prétend que les chats ont des moeurs horrifiques, qu’ils sont complaisants avec les vieilles dames, que sur les toits ils font le sabbat toute la nuit  et qu’ils terminent la peau tannée par les pharmaciens comme plastron contre le froid, observant encore que c’est une création de Dieu pour qu’en appartement l’homme puisse caresser le tigre. Sa moustache est pourtant bien plus sophistiquée et utile que celle de l’homme.

Bombay

Et si les chats perdus se réunissent à Montmartre, c’est tout simplement qu’ils aiment y observer les grands panoramas. Vialatte nous rappelle encore que Léautaud et Colette aimaient les chats et que Baudelaire voyait en eux le compagnon naturel des amoureux fervents et des savants austères, autant de qualités que les hommes politiques n’ont pas et qui justifieraient de pouvoir voter pour un rassemblement populaire des chats s’il existait.

Mais ce que ne dit pas Vialatte, ce sont les raisons pour lesquelles les chats se rassemblent à Montmartre, car loin de s’y perdre, ils s’y retrouvent pour tenir congrès. Les chats aiment la politique, c’est bien connu. Ils n’apprécient rien moins que regarder avec leur maître la télévision les soirs d’élection, et suivre les commentaires abscons et les résultats fouillés.  Ils se réunissent ensuite en grand secret pour prendre position sur toutes les affaires qui les concernent.

Birman Bengal Balinais Burmese

Chats Birman, Bengal Balinais et Burmese

Lors du dernier congrès des chats franciliens qui s’est tenu au cimetière du Calvaire à Montmartre, avant de se rendre justement de l’autre côté de la butte admirer le grand panorama de Paris, des délégations sont venues de tous les cimetières de la capitale, Batignolles et Père-Lachaise, Montmartre et Montparnasse, Grenelle et Passy, Picpus et Saint-Vincent sans oublier ceux surgis de bien plus loin en Île-de -France. Même si les délibérations sont secrètes, ont sait cependant par des fuites organisées auprès de la presse, qu’ils n’ont pas réussi, une nouvelle fois encore, à se mettre d’accord sur la nécessité d’intervenir ou non dans les affaires des hommes, repoussant à plus tard l’examen de la proposition de présenter une liste aux élections.

Européen Exotic German Rex Gouttière

Chats Européen, Exotic, German Rex et Gouttière

Pourtant, les sondages leur étaient favorables. Les voix des vieilles dames et des écrivains de raccroc, celles des journalistes et des intermittents du spectacle, mais aussi les pharmaciens et les généraux et encore les cabaretiers, les vinaigriers et les marchands de lessive, leur assuraient une présence au second tour, d’autant qu’ils partaient du principe de ne pas présenter de programme, ce qui est pour le moins avoir du nez ou plutôt de la truffe en cette période où les programmes des listes humaines sont torchés pour les abrutis de scrutin.

California Spangled British Shorthair Bleu russe Chartreux

Chats California Spangled, British Shortair, Bleu Russe et Chartreux

Les véritables difficultés lors de ce congrès ont commencé à apparaître quand il s’est agit de donner un nom à l’association politique à constituer. Certains proposèrent les félins unis de Paris,  d’autres les Gros matous de Paname, des miaulements adhérant plutôt à des dénominations comprenant miaou, minet ou minou. Une majesté fourrée  alla jusqu’à proposer comme nom la Confédération des Raminagrobis de Lutèce. Il fut exclu sur le champ et renvoyé au Panthéon d’où il venait, considérant qu’à la différence du jeune lapin et de la Dame belette de Jean de la Fontaine, l’assemblée des chats n’avait point besoin de s’en rapporter à un chat vivant comme un dévot ermite, un chat faisant la chattemite, un saint homme de chat, bien fourré, gros et gras, arbitre expert sur tous les cas.

Chinchilla Cornish Rex Devon Rex Havana Brown

Chats Chinchilla, Cornish Rex, devon Rex et Havana Brown

L’arbitre expert exclu du congrès, une dénomination passe-partout fut vite trouvée par quelques chats au fait de la révolution numérique dont les ondes défrisaient leurs moustaches comme un fer à repasser. Ce serait les Flux RSS des cimetières sous la lune, proposition votée à l’unanimité, RSS signifiant Républicains – Socialistes – Soviétiques, ce qui en jetait pas mal derrière le collier comme l’observa le secrétaire de séance qui aurait préféré radicaux à la place de républicains, mais comme le fit observer le chat d’un historien perclus de rhumatismes, depuis qu’il n’y a plus de cabines téléphoniques, pour se réunir, les radicaux ont disparu, ce qui fit beaucoup rire l’assistance conviée à partager un buffet de harengs essorés.

Japanese Bobtail Javanais LaPerm Norvégien

Chats Japanese Bobtail, Javanais, LaPerm et Norvégien

C’est après ce buffet que les choses se sont gâtées, quand le congrès en vint à établir la liste des candidats. Un chat gris réclama la tête de liste. Un chat blanc protesta, puis un chat noir se leva sur ses pattes réclamant qu’en raison de leur proximité avec Lucifer, la tête de liste devait revenir à l’un des chats frappés par le malheur quand ils croisent sous une échelle des hommes. De tels propos agitèrent l’assistance. Les chats siamois se concertèrent, puis ce furent les Birmans et les Bengal, les Abyssins et les Sphynx, les Européens et  les Bleus russes, les Norvégiens et les Sibériens, les Scottish Fold et les British Shortair, les Chartreux et les Ragdoll sans oublier l’Angora turc et le Persan qui levèrent la patte pour réclamer la parole. Le secrétaire de séance, cherchant à calmer les miaulements qui s’élevaient au milieu de la nuit, tenta de trouver des alliés en s’adressant  au clan des Bombays et des Ceylans d’ordinaire plutôt calmes. Mais le représentant des Bombays réclama la nomination d’un chat noir comme tête de liste et le Ceylan, un chat jaune.

Mau Egyptien Persan Ragdoll Siamois

Chats Mau égyptien, Persan, Ragdoll et Siamois

L »assemblée des chats crut un instant trouver une solution lorsqu’un California spangled observant judicieusement qu’étant donné que la nuit tous les chats sont gris, il suffisait de désigner un chat de cette couleur, Exotic ou Chartreux, races qui auraient le plus de légitimité à porter les couleurs du nouveau rassemblement. C’était sans compter avec les Havana Brown et York Chocolat qui rappelèrent à tous que les élections ayant lieu de jour, l’argument tombait. Le Tonkinois et le Savannah acquiescèrent, demandant une suspension de séance pour se concerter entre races.

Scottish Fold Sibérien Somali Sphynx

Chats Scottish fold, Sibérien, Somali et Sphynx

La pause terminée, et alors que secrétaire de séance allait suggérer de procéder au vote pour la désignation des futurs candidats et de la tête de liste, deux chats de races improbables, demandèrent un temps de parole additionnel pour explication de vote. La première était une chatte râleuse et vulgaire, la Moranote, connue dans les cimetières pour revendre des arêtes de poisson aux chats atteints par la vermine et crevant famine. Son intervention fit hurler la compagnie. Elle avança que les cimetières parisiens n’avaient jamais été peuplés que de chats de la race des German Rex et que non seulement la tête de liste devrait être un chat blanc, mais que les seuls chats légitimes pour voter étaient ceux de race blanche, les autres n’étant que des envahisseurs, comme souvent leur nom le désignait et qu’ils devaient leur retirer les droits à se réfugier dans les cimetières pour échapper aux agents de la voirie municipale chargés de traquer les chats sans collier.

Singapura Sokoke Tonkinois Turkish Van

Chats Singapura, Sokoké, Thaï et Turkish Van

Le calme à peine revenu, ce fut un chat grisonnant, amorphe et rabougri, sans cervelle et sans prestance, un certain Bartolonette, qui prit la parole pour cette fois attaquer une chatte européenne à l’air ragdoll, un peu sibérienne et somalienne, lui reprochant vertement de ne toujours défendre que la race blanche et de vouloir imposer le port d’un collier authentifiant les races ainsi qu’un tatouage désignant le propriétaire, voulant obliger encore à la détention de certificats de circulation dans les cimetières, accusations que jamais personne n’avait jamais entendues jusqu’alors de la part de Dame Becquerel, la mise en cause. L’agressivité des propos fut d’autant plus outagreante qu’il reprochât à la minette d’avoir écumé les tombes versaillaises avant de lorgner sur les cimetières parisiens, ce qui mit en émoi  toute l’assemblée venue des quatre coins de l’Île-de-France, très attachée à la liberté d’aller et venir dans les sinécures félines de toute la région. Il en allait de la sauvegarde de la race féline pour se reproduire en toute liberté, intervint un chat gris de la Chiraquie ; car depuis Guillaume le Bâtard, ajouta-t-il tout le monde sait que le bâtard fait le conquérant, révisez vos cours d’histoire, plus exactement celle de Normandie et la bataille d’Hastings!

York Chocolat Snowshoe Selkirk Rex Scottish Fold à poil long

Chats York chocolat, Snowshoe, Selkirk Rex et Scottish fold à poils longs

Après tant de propos hargneux, haineux et bileux, le secrétaire de séance qui logeait chez un discret écrivain montmartrois, jeta l’éponge, dispersa l’assemblée féline, jurant qu’on ne le reprendrait pas à faire de la politique, et quitta le cimetière du Calvaire pour se rendre avec quelques autres compagnons, sur la butte admirer le grand panorama parisien. Il y avait force brume et d’innombrables cheminées, apercevant ci-et-là sur les toits quelques compères bien décidés à jouer ce soir-là les chats de gouttière pour amuser les enfants qui, de la fenêtre de leur chambre, s’émerveillaient de leurs acrobaties.

Ocicat Maine Coon Manx Korat

Chats Ocicat, Maine Coon, manx et Korat

Et alors que la nuit tombait, l’ancien secrétaire de séance se fit l’observation que tous ces propos débiles de distinction de races ou d’affrontement entre religions, n’étaient pas simplement ennuyeux, excessifs et agressifs, mais  qu’ils étaient aussi terriblement dangereux et calamiteux car ils étaient porteurs d’une haine engendrant la violence et annonçant un déferlement de sang: Malheur au monde à cause des scandales! Car il est nécessaire qu’il arrive des scandales ; mais malheur à l’homme par qui le scandale arrive (Matthieu, 18:7).

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

Mais, avant de passer à Vialatte, c’est décidé, j’arrête le Poiré les soirs d’élection, on se moque trop de notre pomme.

Afficher l'image d'origine

La prochaine fois, promis, je me remets à l’absinthe sans en abuser, car visiblement c’est la boisson préférée de nos hommes politiques. Ils ne font pas dans la modération, coté promesses et propositions, et à la fin, c’est toujours l’électeur qui trinque.

Afficher l'image d'origine

Heureusement, il reste l’authentique Triple sec  de Combier, le liquoriste de Saumur. L’original Combier Triple Sec est à l’homme ce que la déclaration universelle est aux droits de l’homme, un bienfait de l’humanité : on n’est plus dans la poire ou la pomme mais dans l’orange, celle d’Haïti pour être précis. Et les alambics sont tout aussi centenaires que la fabrique de Saumur dont l’architecture avait été confiée voilà plus d’un siècle à Gustave Eiffel, le gars de la tour. Poiré au premier tour, Triple sec au second, et le cidre breton ou normand entre les deux, voilà un programme qui tient la route. Et c’est ainsi que les liqueurs hygiéniques sont grandes!

Afficher l'image d'origine


 Voici donc la chronique d’Alexandre Vialatte consacrée aux chats, à laquelle a été associé des dessins du chat de Gaston Lagaffe, création du crayon génial de Franquin, l’une des plus grandes réussites de la bande dessinée:

Afficher l'image d'origine

Les chats sont de sales bestioles qui lacèrent les fauteuils et font pipi au milieu des salons, après quoi ils vont s’établir sur les genoux d’une dame respectable, une présidente de confrérie, une grand-mère de parents d’élèves, une lauréate de jeux floraux infiniment maigre et savante. Tel est l’avis de plusieurs personnes autorisées. Ce sont des choses qu’on ne permettrait même pas à un vieux général en retraite tout couvert de décorations, ou au premier vicaire d’une paroisse distinguée. A un igame, à un banquier utile, à un diplomate en fonction. Et que font les dames ? Elles disent : « Minou, minou, minou. » On voit par là combien le mal est profond.

 Afficher l'image d'origine

Les chats montent ensuite sur les toits où ils font le sabbat toute la nuit avec des cris affreux d’enfants qu’on assassine. Quand le pharmacien les attrape, il les pèle et garde la peau. Il donne le reste à un restaurateur. Il tend la peau sur une planchette en bois; il la fixe avec quatre épingles, il la tanne et en fait des plastrons contre le froid. Il les expose dans sa vitrine. On se les attache autour du cou par le moyen des pattes de devant. Si elles sont un peu courtes, on y ajoute du ruban; Ou de l’élastique marron qu’on trouve chez la mercière. C’est tout le secret des grandes coquettes qui redoutent le rhume de cerveau. On peut donc, à certains égards, voir dans le chat un oiseau utile.

Afficher l'image d'origine

Dieu l’a fait, dans sa grande bonté, pour que l’homme puisse caresser le tigre : le chat est un tigre d’appartement. Il est élastique et feutré, soyeux, griffu, plein d’électricité statique. Il se compose assure un écolier, de deux pattes de devant, de deux pattes de derrière et de deux pattes de chaque côté. Derrière lui, ajoute cet enfant, il a une queue qui devient de plus en plus petite, et puis au bout il n’y a plus rien. On ne saurait pas mieux peindre le chat. A condition d’ajouter la moustache. Elle est sensible aux infra-sons, à l’infrarouge et à l’ultraviolet. C’est avec elle qu’il détecte le monde, la température de la soupe, la présence des esprits, l’approche de Lucifer. Les sorcières l’amènent au sabbat. Le 1er mai, jusqu’à Louis XIII, on en brûlait de pleines cages d’osier sur un grand feu. Aujourd’hui on se sert de ses tripes : les spécialistes en font des cordes de violon et du fil pour les chirurgiens. Mais ensuite le chat ne peut plus vivre. On l’enterre au fond du jardin. Ou alors dans l’île de la Jatte, avec les chevaux et les chiens policiers. C’est là qu’on trouve les chats de Colette. De vieilles dames fréquentent leurs tombeaux. Ils sont ornés de distiques et d’inscriptions latines.

Afficher l'image d'origine

Baudelaire voyait dans le chat le compagnon naturel « des amoureux fervents et des savants austères ». Surtout la nuit. Il vient s’asseoir sur leur bureau. Les amoureux fervents font des lettres d’amour et les savants austères observent des têtards. De temps en temps, ils passent la main sur le dos du chat. Il en sort des étincelles bleues. Léautaud a eu trois cents chats. A Saint-Germain-des-Prés, une vieille dame en promène une bonne vingtaine dans une voiture d’enfant, et un en laisse, avec une corde qui l’étrangle. Elle s’assied sur un banc et les passe à l’alcool.

Résultat de recherche d'images pour "chat lagaffe"

Les chats perdus se réunissent à Montmartre. Une demoiselle âgée leur apporte à goûter. Devant le Sacré-Coeur. Ils mangent, ils regardent Paris avec sa brume et ses cheminées ; puis ils s’en vont, et reviennent pour le dîner. On voit par là qu’ils aiment les grands panoramas. Mais ils n’adorent pas moins les caves. Sur les bateaux, ils voyagent dans les soutes. Dans la marine à voile, on ne pouvait pas partir tant que le chat n’était pas à bord. C’était interdit par Colbert. Ils « dératisaient » les navires.

Afficher l'image d'origine

Les chats sont très dangereux pour l’homme. Thérèse Marney, de la Comédie-Française, Thérèse Marney avait perdu son chat. On l’aperçut au sommet d’un arbre. Il n’osait plus redescendre. Il était affolé. Je grimpai jusqu’aux plus hautes branches. Malheureusement, elles devenaient de plus en plus minces, et « au bout il n’y avait plus rien », et pendant ce temps le propriétaire du végétal, oublieux du contexte humain, sciait l’arbre au ras du sol, en désespoir de cause, afin que le chat pût atterrir sans se déranger. On croit généralement qu’un arbre s’affaisse du côté où il penche ; c’est une erreur : il tombe du côté où l’on se trouve. Et c’est ainsi qu’Allah est grand.

Afficher l'image d'origine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.