à Hue et à dia: le cheval fourbu et les Pèlerins d’Emmaüs

vue Arménie

Les voyages forment la jeunesse et stimulent la vieillesse.

Le monde entier est à notre portée, à pied, à cheval, en voiture, en autocar, en train ou encore par avion. Parfois, il vient aussi frapper à votre porte et il suffit d’écouter les récits de voyages. Moines ou faucons pèlerins, nous sommes tous des oiseaux migrateurs.

Plus sérieusement et sûrement, pour nous qui tenons à demeurer fidèle aux promesses de notre baptême pour mille et une raisons se rapportant aux mystères chrétiens et à la Résurrection, il nous importe de toujours s’identifier aux pèlerins d’Emmaüs autant que possible, n’oubliant pas aussi comment Matthieu le douanier  fut appelé par le Christ en une scène magnifiquement retracée par le Caravage en la chapelle Contarelli de Saint-Louis des Français à Rome.

Voici donc des feuilles d’ivoire consacrées aux pèlerinages et voyages plus ou moins regroupés par lieux, n’oubliant pas qu’en toutes circonstances, ce sont des animaux mécaniques quelque peu fantastiques qui nous transportent: éléphants, dromadaires, chevaux, iguanes, colibris ou fourmis.

L’an prochain à Jérusalem

Les Noix d’Arménie

Refuges et terres d’asile

3e03b9884e745194461ffb8d8084b052

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.